Ariane Matiakh

conductor, chef d'orchestre

Depuis le remplacement remarqué de James Conlon dans la 7ème Symphonie de Chostakovitch en 2006 à l'Orchestre National de Montpellier, Ariane Matiakh a acquis un profil international d'une polyvalence notable, dirigeant tant le répertoire symphonique, lyrique que le ballet, dans un répertoire vaste allant de l'époque baroque, classique et romantique jusqu'aux créations contemporaines. 
Ariane Matiakh a étudié la direction d'orchestre avec Leopold Hager et Yuji Yuasa à Vienne et a participé aux master classes de Seiji Ozawa avant d'être nommée Révélation aux prestigieuses victoires de la musique classique 2009 ainsi que lauréate de la première édition du concours de L'ADAMI “Talents chefs d'orchestre”. Elle est aussi finaliste du concours Donatella Flick 2008 à Londres.  À Vienne elle faisait également partie du Choeur Arnold Schoenberg où elle a chanté notamment sous la direction de Nikolaus Harnoncourt ou encore Adam Fischer. 
De 2005 à 2008 elle est nommée chef assistante de l'Orchestre National de Montpellier et se verra assister entre autres les chefs Armin Jordan, James Conlon, Friedemann Layer, Emmanuel Krivine, Alain Altinoglu... 
Ces dernières saisons elle a été invitée à l'Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin, l'Orchestre Philharmonique de Dresde, l'Orchestre du Capitole de Toulouse, l'Orchestre Symphonique de la Radio Suédoise, l'Orchestre de la Radio de Hollande, le WDR-Symphony Orchestra, l'Orchestre de la Radio de Münich, la Staatskapelle Halle, le Philharmonique de Strasbourg, l'Orchestre National de Lille, l'Orchestre National de Lorraine, le Philharmonique de Nice, l'Orchestre de Chambre de Paris ainsi que la Camerata d'Israël dans un répertoire varié allant de Bach, Haydn, Tchaikovsky, Mahler, Wagner, R. Strauss, Ravel, Debussy, Britten, Lutoslawski... 
A l'opéra et au ballet elle a également dirigé les productions de La Bohème et La Sonnambula à l'Opéra de Graz, Madame Butterfly et le Sacre du Printemps à l'Opéra de Göteborg, La Flûte enchantée à l'Opéra de Nice, Les Noces de Figaro à l'Opéra Comique de Berlin, Werther, Don Pasquale et Giselle à l'Opera National du Rhin, Tosca et Die Fledermaus au Théâtre de Halle, Le Tour d'écrou de Britten à l'Opéra de Tours, Casse-Noisette à l'Opéra Royal de Suède et à l'Opéra National de Hollande.  
Ces dernières saisons elle enregistre fréquemment pour le label Capriccio.
Son premier enregistrement avec la Staatsphilharmonie de Rheinland-Pfalz est consacré aux oeuvres de Francis Poulenc and Jean Françaix avec le duo de piano Mona and Rica Bard et est suivi d'un disque dédié aux oeuvres de Johanna Doderer. 
Par la suite elle est invitée régulièrement à la tête de l'Orchestre de la Radio de Berlin (RSB) pour poursuivre son travail discographique. Leur CD des Concerti pour piano de Zara Levina avec Maria Lettberg au piano a été acclamé par la critique et nominé aux Grammy Awards 2018.
Avec l'Orchestre de la Radio de Berlin elle grave deux autres enregistrements dédiés aux oeuvres de Richard Strauss et Harald Genzmer.
Elle a depuis enregistré pour le compte du label Edel Berlin Classics. Un disque des oeuvres de Clara Schumann et Beethoven avec la pianiste Ragna Schirmer et la Staatskapelle de Halle a vu le jour en Septembre 2017.
Ariane Matiakh a eu le plaisir de travailler en concert avec des solistes de renom tels Roberto Alagna, François Frédéric Guy, Nicholas Angelich, Olivier Latry, Julian Steckel, Louis Lortie, Ewa Kupiec, Dimitri Ashkenazy, Anne Gastinel, Gautier Capuçon, Lawrence Power, Nora Gubisch, David Fray, Kate Aldrich, Laure Favre-Kahn, Marielle Nordmann et les chorégraphes Maina Gielgud, Natalia Makarova, Roy Assaf. 
Temps forts de la saison 2017/2018 sa direction de Werther de Massenet à l'Opéra du Rhin, le Sacre du Printemps à l'Opéra de Göteborg, ses débuts à l'Orchestre de Radio de Leipzig (Ma Patrie de Smetana) ainsi qu'à l'Orchestre de la Radio de Suède (Don Juan R. Strauss), la 6ème Symphonie de Bruckner à l'Orchestre Philharmonique de Duisburg ainsi qu'un concert au Symphonique de Nuremberg avec le violoniste Nemanja Radulovic.  
La saison 2018/2019 sera ponctuée par un retour à l'Orchestre National de Montpellier, des débuts au Philharmonique de Stuttgart et au Ballet de l'Opéra Royal de Covent Garden avec Sidi Larbi Cherkaoui, un concert au Konzerthaus de Berlin avec l'Orchestre de la Radio de Berlin et Fazil Say en soliste ainsi que lq direction d'un concert au Festival de Bregenz.
En 2020 on pourra également la retrouver à Londres à Covent Garden pour la Bohème ainsi qu'à l'Opéra de Oslo pour Carmen.
En reconnaissance de son engagement au service de la vie musicale en France et de la diffusion de la culture française à l'étranger, Ariane Matiakh a été nommée Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par la Ministre de la Culture en janvier 2014.

all photos (c) Marco Borggreve